Logo PANat
PRO-Active approach to Neurorehabilitation integrating air splints* and other therapy tools
(* Urias® Johnstone air splints)

Les attelles URIAS®, un outil thérapeutique à replacer dans son contexte.

Les attelles gonflables URIAS® peuvent être un adjuvant utile en rééducation neurologique.

Elles ont été conçues par Margaret JOHNSTONE et sa sœur Ann THORP. Ces deux kinésithérapeutes écossaises avaient expérimenté qu'un thérapeute n'a jamais assez de mains quand il travaille avec un patient hémiplégique. De plus le temps imparti au travail de rééducation leur semblait toujours trop court[1].
D'où leur idée de développer les thérapies de groupe et en groupe, la co-responsabilité des familles ou soignants proches (idée d'avant-garde dans les années '60), d'inviter le patient à travailler par lui-même (les exercices autonomes) et l'utilisation d'adjuvants et aides au cours des exercices de rééducation.

Les attelles gonflables URIAS® en sont un exemple concret. Elles sont faites en PVC souple, gonflées à la bouche en ayant soin de ne pas dépasser une pression de 40 mm Hg.
Elles ont été conçues de différentes formes et formats.
Il existe une gamme spécifique :

Généralement ces attelles sont utilisées de façon dynamique et active : par exemple quand le thérapeute facilite des exercices au tapis, des activités en appui (du membre supérieur), le travail du tronc et plus spécialement le travail au niveau des épaules ou du bassin tout en maintenant le membre ou une partie du membre en position de correction.
Aussi bien pour des exercices de kinésithérapie que pour les activités en ergothérapie, ces attelles permettent de stabiliser soit le coude, soit le genou et/ ou la cheville.

Mais les attelles URIAS® se prêtent aussi très bien au travail personnel du patient, avec ou sans supervision. C'est ce que nous appelons le travail " hands off " soit sans l'aide des mains et des directives du thérapeute. Les attelles sécurisent le patient, stabilisent une ou des articulations encore déficientes, facilitent la manipulation du membre paralysé. Elles sont également une aide précieuse dans l'utilisation de la chaise à bascule adaptée par MJ : la Law Rocking Chair[2].

Ces attelles gonflables sont devenues pour beaucoup de patients et de thérapeutes, un adjuvant précieux. Le thérapeute expérimenté en découvrira vite les bénéfices et les limites, indépendamment de l'approche théorique qui a sa préférence.
Les fondements théoriques de l'Approche Johnstone[3] sont éclectiques. Dans sa version contemporaine nous préférons la description suivante : MultiConceptual Problem Solving Framework for the Brain damaged Client integrating the Philosophy of Margaret Johnstone, FCSP[4].
En guise de conclusion:

Les attelles URIAS® ont été conçues pour être utilisées

  • à l'intérieur d'un bâtiment
  • pendant des sessions thérapeutiques 'hands on' ou 'hands off', c'est-à-dire avec la facilitation du thérapeute ou pendant des exercices autonomes
  • les attelles pour adultes s'utilisent avec une pression maximale de 40 mm Hg pour une durée de maximum vingts minutes ou une heure, dependent de l'attelle que vous utilisez.

Elles ont des effets qui se font ressentir

  • Au niveau biomécanique:
    • en influençant le tonus musculaire et en prévenant les atrophies musculaires et tendineuses
    • pour faciliter tant la stabilisation des articulations en travail statique et en exercice dynamique
    • pour prévenir ou traiter des contractures musculaires, principalement pour les cas anciens.
  • Au niveau de la sensibilité:
    • surtout quand les attelles sont utilisées de façon dynamique, par exemple dans les activités en appui, la variation de pression à l'intérieur le d'attelle, stimule la sensibilité
    • les mêmes exercices ont aussi une influence sur les récepteurs proprioceptifs
    • les attelles peuvent s'utiliser avec une pompe à pression variable[5].
  • Avantages pratiques et psychologiques:
    • elles permettent une participation active du patient et des exercices autonomes
    • elles facilitent la préhension du membre, donnent de la stabilité et un sentiment de sécurité.

 

References:

  1. De Weerdt W et al, Time use of stroke patiens in an intensive rehabilitation unit : a comparison between a Belgian and a Swiss setting. Disability and Rehabilitation, 2000; vol 22, no 4, 181-186.
  2. * Feys H et al, Effect of a Therapeutic Intervention for the Hemiplegic Upper Limb in the Acute Phase After Stroke, Stroke, 1998; 29; 785-792.
    * Feys H et al, Early and Repetitive Stimulation of the Arm Can Substantially Improve the Long-Term Outcome After Stroke : A 5-Year Follow-up Study of a Randomiszed Trial, Stroke, 2004; 35; 924-929.
  3. * Margaret Johnstone est tout d'abord une clinicienne hors pair. Ses écrits sont le fruit d'une l'expérience acquise; ils sont illustrés de beaucoup d'exercices et d'idées pratiques qui font réfléchir. Le lecteur doit toutefois tenir compte que ses explications théoriques s'appuient sur les connaissances scientifiques des années '70.
    * Johnstone M, Restoration of Normal Movement after Stroke, Churchill Livingstone, 1995. ISBN 0-443-05247-6
    * Johnstone M, Home Care for the Stroke Patient : Living in a Pattern. Third edition, Churchill Livingstone, 1996. ISBN 0-443-05660-9
  4. Theoretical framework and clinical management of PANat - Gail Cox Steck (© 2009, revised 2015)
  5. Cambier DC et al., Treating sensory impairments in the post-stroke upper limg with intermittend pneumatic compression. Results of a preliminary trial. Clinical Rehabilitation, 2003 ; 17 : 14-20.

Il y a peu de publications en français.
Nous vous suggérons de vous en référer aux pages web: www.panat.info.
Des cours peuvent être donnés en français, veuillez contacter
Anne-Marie VERSTRAETEN, responsable des relations publiques pour PANat
(amverstraeten@advalvas.be)